À quel âge réaliser une réduction mammaire ?

Publié le 7-05-2024 à 15:22 | Chirurgie Mammaire

reduction mammaire age

Douleurs au dos et au cou, affaissement précoce des seins, complexes esthétiques : avoir une poitrine trop volumineuse peut être difficile à vivre. Certaines femmes éprouvent alors le besoin de recourir à une réduction mammaire à Paris pour retrouver plus de confort et de bien-être au quotidien. Se pose alors la question du timing pour une telle chirurgie : à quel âge réaliser une réduction mammaire ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce qu’une réduction mammaire ?

reduction gros seins

La réduction mammaire est une procédure de chirurgie esthétique visant à diminuer la taille des seins en enlevant l’excès de tissu glandulaire et de peau. Le chirurgien esthétique vient ensuite restructurer et remonter les seins afin de corriger leur affaissement, une condition souvent causée par une poitrine volumineuse. Cette opération permet également de réduire la taille des aréoles afin qu’elles soient en harmonie avec la nouvelle taille des seins. Et la bonne nouvelle, c’est que si la quantité de tissu mammaire enlevé atteint ou dépasse 300 grammes par sein, les frais de l’intervention peuvent être couverts partiellement par la sécurité sociale.

À quel âge réaliser une réduction mammaire ?

Aucun âge spécifique n’est requis pour subir une chirurgie de réduction mammaire : elle peut être envisagée dès que le développement des seins est complet. Généralement, la croissance mammaire se stabilise aux alentours de 16 ans, permettant à partir de ce moment l’intervention en toute sécurité. Avant de procéder à l’opération, le médecin s’assure rigoureusement que la croissance mammaire est achevée. De plus, il n’existe pas non plus de limite d’âge supérieure pour effectuer cette opération.

Réduction des seins : qui est concerné ?

La réduction mammaire est destinée aux femmes qui ressentent une gêne quotidienne due à la taille excessive de leurs seins, une condition connue sous le nom d’hypertrophie mammaire. Cette situation peut souvent s’accompagner d’une ptôse mammaire (ou affaissement des seins) ainsi que d’une asymétrie mammaire, où un sein est plus volumineux que l’autre. La chirurgie peut corriger ces conditions pour améliorer le confort et le bien-être de la patiente.

L’hypertrophie mammaire n’est pas seulement une question d’esthétique puisqu’elle peut aussi causer divers problèmes physiques et psychologiques, comme :

jeune femme reduction

  • des douleurs cervicales et dorsales ;
  • des troubles de la posture ;
  • des difficultés à trouver des vêtements adaptés ;
  • restrictions dans la pratique sportive ;
  • gêne dans les interactions socio-professionnelles ;
  • impact négatif sur l’image de soi et l’estime de soi ;
  • isolement social et symptômes dépressifs.

Lorsque les seins disproportionnés affectent significativement la qualité de vie, la demande de réduction mammaire est considérée comme légitime. La première consultation médicale est cruciale pour évaluer l’impact de la taille des seins sur la vie de la patiente et planifier les modifications nécessaires pour obtenir un soulagement tant physique que psychologique.

Tout ce qu’il faut savoir avant de faire une réduction de la poitrine

La chirurgie dure entre 2 et 3 heures. Elle se réalise sous anesthésie générale et peut nécessiter un séjour hospitalier de courte durée, ou se faire en ambulatoire. Bien qu’elle soit généralement peu douloureuse, la réduction mammaire requiert un arrêt de travail variant de 3 à 15 jours, en fonction du type d’activité professionnelle. Les soins postopératoires incluent le maintien des pansements pendant 2 semaines et le port d’un soutien-gorge spécial pour une période de 4 semaines.

Les cicatrices sont inévitables lorsqu’il s’agit d’éliminer l’excédent de peau associé à un volume mammaire excessif. Elles facilitent également le lifting des seins au cours de la même intervention, ainsi que l’ajustement de la taille et de la position de l’aréole et du mamelon. Les incisions sont stratégiquement situées autour de l’aréole et du mamelon, s’étendent verticalement et se prolongent dans le pli sous-mammaire.

Chirurgie mammaire : est-ce que c’est douloureux ?

Étant donné le caractère invasif de la réduction mammaire, il est courant d’éprouver de la fatigue et une difficulté à lever les bras dans les jours qui suivent l’intervention. Il est donc recommandé de prévoir une convalescence avec un arrêt de travail d’au moins 1 semaine. Toutefois, les douleurs pré-opératoires liées à l’hypertrophie mammaire s’atténuent généralement de façon significative et immédiate une fois l’opération réalisée.

Les complications potentielles après l’opération sont principalement liées à la cicatrisation, comme des retards de cicatrisation ou des cicatrices de mauvaise qualité. Pour réduire ces risques, il est recommandé d’éviter de fumer 1 mois avant et après l’opération. En cas de formation de cicatrices chéloïdes, hypertrophiques ou jugées inesthétiques, des traitements peuvent être proposés pour améliorer l’aspect des cicatrices.

Prix de l’intervention la réduction mammaire

Le tarif d’une correction d’hypertrophie mammaire peut varier selon la nature des gestes effectués, les honoraires des praticiens et les frais d’hospitalisation.

Prix chirurgie réduction mammaire à Paris Prix
chirurgie de réduction mammaire Tarif à partir de 7000€
Frais annexes de l’intervention Clinique 2500€
Pré-consultation Si 1ère consultation : 180€ sinon gratuit
Suivi post opératoire 0€
Anesthésiste 600€

Un devis détaillé est remis à la patiente au cours de la première consultation auprès du chirurgien esthétique.

FAQ – âge et réduction mammaire

4.8/5 - (5 votes)